Le projet de ce site

Oser le socialisme pour sortir de la crise sans fin du capitalisme

le jeudi 5 mai par ,


« Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire » écrivait Lénine dans Que faire. La crise du capitalisme n’en finit plus, l’impérialisme se débat dans un monde qui change, le fascisme pointe son nez, et face à cela, la social-démocratie prouve partout son impuissance.

Penser la rupture avec le capitalisme n’est pas un luxe qu’on n’aurait pas. C’est une nécessité pour offrir un débouché progressiste aux luttes. Il est urgent pour les communistes français de donner un contenu à un socialisme « à la française » pour relever les défis contemporains. Ce site offre à toutes celles et ceux qui partagent cette conviction un support pour contribuer à ce débat sur ce que serait un socialisme des jours heureurx et quelle forme-parti permettra d’initier la rupture avec le capitalisme.

Parce qu’en France, en Europe et dans l’ensemble des pays dits « développés », toutes les expériences sociales-démocrates, dans leur diversité, de Tsipras à Schröder en passant par les formes mouvementistes comme Podemos, dont se revendique la France Insoumise, ont échoué à enrayer la crise sans fin du capitalisme, rien n’est plus urgent que de définir un autre modèle de société !

La situation nationale, autant que la situation internationale, montrent que la lutte des classes est bien vivante, et qu’une large volonté d’en finir avec le vieux monde de l’exploitation et de la guerre s’affirme mais sans qu’une alternative claire ne s’impose.

En l’absence d’une perspective progressiste crédible, nous assistons non seulement au maintien de la grande bourgeoisie au pouvoir, avec tous les risques grandissants de guerre mondiale que cela comporte, mais à la progression de la tentation fasciste, portée par la recherche de boucs émissaires. Ce serait une faute politique grave de ne pas fournir à la colère ou au repli populaires une porte de sortie émancipatrice. Rien n’est donc plus urgent pour les communistes français que de relever le défi de la rupture avec le capitalisme et de le penser pour le mettre en œuvre avec le peuple de France.

Il est indéniable que depuis notre dernier congrès nous avons renoué avec l’objectif de proposer un contre-modèle à la mondialisation capitalisme. Notre campagne « des jours heureux » pour la présidentielle marque une étape utile en ce sens, mais il y manque encore pour la France une visée globale et de long terme. Nous devons dire clairement ce que signifie la lutte pour établir une paix durable entre les peuples.

Pour y parvenir, nous devons renouer avec la théorie marxiste, et en particulier avec le socialisme. Ce travail ne peut se concevoir sans reprendre notre dialogue avec le mouvement communiste international. En confrontant les mouvements profonds à l’œuvre dans notre pays et les diverses options des socialismes réels ou projetés, nous pourrions, ensemble, faire émerger un projet original : le socialisme des jours heureux.

À cette fin, ce site se donne trois objectifs, modestes, mais nécessaire à nos yeux :

  1. Rassembler des contributions visant à rédiger une brochure apportant de premiers éléments dans le débat sur la nécessaire rupture avec le capitalisme et sur la forme-parti correspondant à cet objectif. Cette rupture doit permettre la construction « d’un socialisme des jours heureux », car c’est la claire conception de cet avenir qui nous aidera à rompre véritablement avec la société dans laquelle nous vivons ;
  2. Rassembler des textes fondamentaux pouvant déjà nourrir la réflexion sur le marxisme en France et dans le mouvement communiste international. Notre objectif est d’organiser un échange permanent entre des courant divers et, par le dialogue, dégager le plus de convergences possibles entre les uns et les autres et contribuer à reconstruire l’intellectuel collectif communiste ;
  3. Susciter de nouvelles contributions sur le socialisme, sa conception et sa réalisation, dans les conditions françaises et offrir à l’ensemble des marxistes de ce pays un support pour contribuer à ce débat. Il doit être le plus riche et le plus large possible pour être à la hauteur des enjeux et des attentes de notre pays et de sa population.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?